Posted By in Programme MAVC
Posted 24 August 2018 at 07:44

Le programme MAVC au Burundi: à propos de nous

Le programme Microfinance, Agri-finance et Chaînes de Valeur (MAVC) vise à briser le cycle de pauvreté et d'insécurité alimentaire de 150.000 petits producteurs au Burundi (avec une attention particulière aux femmes et aux jeunes) en facilitant l'accès aux marchés financiers et aux services agricoles.

Au Burundi, dans la région des Grands Lacs, 90% de la population sont de petits producteurs, produisant pour la subsistance seulement. Ils ont des problèmes pour nourrir leurs familles et envoyer leurs enfants à l'école. Le programme MAVC, une initiative de quatre ans de l’Organisation Inter-Église pour la Coopération au Développement (ICCO Coopération) et de Terrafina Microfinance, en partenariat avec l'Ambassade Royale des Pays-Bas au Burundi, aide 150.000 petits producteurs burundais à améliorer leurs moyens de subsistance et leur sécurité alimentaire et les prépare à mener des activités entrepreneuriales dans un environnement axé sur le marché.

ICCO Coopération, une ONG internationale avec plus de 50 ans d'expérience, soutient les petits producteurs pour une agriculture durable dans les chaînes de valeur agricoles. ICCO Terrafina Microfinance apporte son expertise dans le développement des capacités des institutions de microfinance et dans l'établissement de liens entre la microfinance et les chaînes de valeur.

Les petits producteurs au Burundi font face à de nombreux défis pour augmenter leur productivité et briser le cycle de la pauvreté: ils manquent de crédits pour investir et développer de nouvelles méthodes de culture; leur accès aux marchés est faible; et ils trouvent des difficultés à rivaliser avec les autres sur les marchés.

Le programme MAVC est un mélange de services financiers et non financiers, fourni par une variété de fournisseurs de services. En utilisant l'approche ‘Faire fonctionner les marchés pour les pauvres’ (‘Making markets work for the poor’ M4P), nous intégrons le développement et le financement des chaînes de valeur, avec le développement des services financiers (épargne et crédit) pour les producteurs pauvres (inclusion financière).

MAVC renforce des chaînes de valeur sélectionnées (chaînes de valeur de banane, manioc, pomme de terre et riz) en fournissant un renforcement des capacités sur mesure aux organisations de producteurs et de leurs membres ainsi que des liens avec d'autres acteurs commerciaux tels que les transformateurs et les commerçants, pour que les agriculteurs adoptent des méthodes d'agro-business durables et s'organisent pour devenir des acteurs sur le marché.

Le programme MAVC travaille avec 13 institutions de microfinance. Ensemble, nous développons et mettons en œuvre des produits financiers dont les agriculteurs ont besoin et qu'ils peuvent se permettre. Les agriculteurs sont également équipés de littératie financière et compétences en affaires. Les organisations de producteurs sont renforcées pour faciliter leur accès aux marchés. Les commerçants et les transformateurs sont soutenus pour créer un marché pour les produits des agriculteurs.

MAVC atteint des gens comme:

Les producteurs de bananes qui sont connectés à travers leurs organisations paysannes à des transformateurs locaux qui produisent du vin et de la liqueur de banane pour le marché national;

Le petit producteur dans les collines du Burundi qui se spécialise dans la culture des pommes de terre de semence et dans l'approvisionnement des producteurs de pommes de terre de consommation dans les collines environnantes;

Les producteurs de riz qui veulent augmenter leur production et leurs revenus afin d'améliorer la nourriture et l'éducation de leurs familles;

L'agriculteur qui voit de nouvelles opportunités pour son manioc en fournissant des transformateurs qui produisent de la farine, du pain et des beignets de manioc, ce qui augmentera le revenu familial.

Le mélange de services financiers et non financiers de MAVC est une situation gagnant-gagnant: les entreprises développent des services dont les agriculteurs ont besoin et sont prêts à payer pour. Les agriculteurs obtiennent la capacité de produire plus et de meilleure qualité et de tirer plus de revenus de la vente aux marchés. Ainsi, 150 000 agriculteurs peuvent nourrir leurs familles, envoyer leurs enfants à l'école et mener une vie meilleure.