Posted By in Programme MAVC
Posted 31 August 2018 at 03:02

Développement chaînes de valeur : cadre de concertation multi-acteurs

En dates du 28 au 31 Août 2018, au du grand séminaire Jean Paul II de Gitega, ICCO-Coopération Burundi dans le cadre de son programme Microfinance, Agrifinance et Chaîne de Valeur( MAVC) a organisé un atelier cadre de concertation multi-acteurs des chaines de valeur Banane, pomme de terre, manioc et riz.

Le but de cet atelier était de renforcer la collaboration effective entre les OPs(Organisations de Producteurs) , UTs(Unités de Transformation) et IMFs(Institutions de Microfinace) partenaires du programme MAVC et par conséquent, de développer une vision partagée entre les acteurs de développement et de financement des chaînes de valeur en fin de garantir une meilleure structuration à chaque maillon de chaînes de valeur.

Faciliter le renforcement des connexions aux marchés et aux Institutions de Microfinance reste une priorité de ICCO Coopération Burundi pour les OPs et UTs du secteur agroalimentaire et surtout les accompagner à mieux préparer la saison culturale 2019 A qui s'annonce en ce qui concerne la planification des approvisionnements en intrants et du financement de ces derniers en privilégiant toujours la liaison tripartite OPs-UTs-IMFs.

Cet atelier a vu la participation de deux groupes de 70 hommes,femmes et jeunes représentants des OPs,UTs et IMFs en fonction des rôles qu'ils ont à jouer dans la liaison tripartite autours des chaînes de valeur Banane, pomme de terre, manioc et riz.

Au cours de cet atelier, les thématiques abordés lors des séances de discussion en équipe et de restitution en plénière visait à partager entre les acteurs des chaînes de valeurs:

les goulots d’étranglement déjà identifiés par les IMFs en matière de financement des chaînes de valeur ;

les contraintes/défis au niveau des OPs et UTs pour accéder au financement des IMFs et aux marchés ;

les solutions possibles pour lever les contraintes de financement des OPs et des UTs par les IMFs;

les produits financiers ruraux offerts par les IMFS et promus par le programme MAVC qui sont adaptés aux besoins des OPs/UTs.

Madame KAMARIZA Marie, présidente de la Coopérative DUHUZINGUVU de 91 membres, en commune Mishiha, colline Mugera, sous colline Mugera, de la province Cankuzo participant à cette atelier témoigne : 

Ces types d'activités qui ressemblent beaucoup d'acteurs nous intéresse beaucoup. Ces ateliers nous ont permis de tisser des lien avec la COOPEC, une institution de Microfinace proche de chez nous. En effet, ajoute-elle, au mois de janvier 2018 pour la deuxième fois, sous la facilitation du programme MAVC, la COOPEC de Mishiha nous a accordé un crédit solidaire agricole de 85.861.000 de franc burundais le 02/01/2018 qui nous a permis de mener à bien la saison agricole  du riz. Le remboursement dudit crédit se fait dans les délais et maintenant, a-t-elle précisé, nous devenons de plus en plus financièrement indépendante  au sein de notre coopérative pour réaliser nos projets grâce une connection que le programme MAVC a facilité entre notre OP et la COOPEC Mishiha.

A l'issue de cet atelier, une feuille de route comportant les recommandations et les actions à mener sur trois mois (de septembre à décembre 2018) a été élaboré et validé par tous les partie prenante à l'atelier. La prochaine cadre de concertation multi-acteurs des chaines de valeur Banane, pomme de terre, manioc et riz est prévue au mois d'octobre 2018 pour évaluer l'état de mise en oeuvre de cette feuille de route et de profiler l'avenir de la collaboration entre acteurs de ces chaînes de valeur.