ADA MAHAMANE Habou

Etudiant en Agronomie/UAM

Niamey, Niger

About Me

No profile description.

Skills and Expertise


Interests


Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 14 November 2017 at 08:03

La pisciculture se développe à Maradi.

Note d’information sur la pisciculture à Maradi élaborée par la Chambre Régionale de l’Agriculture de Maradi (CRA/Maradi).

La pisciculture se développe de plus en plus à Maradi, en emboitant le pas à Niamey et Dosso, et surtout à la suite de l’essor croissant de cette activité au Nigeria voisin. Depuis quelque temps, le service de l’Environnement s’intéresse à cette activité effectuée par des particuliers ou des groupements dans leurs jardins.

Au total 20 pisciculteurs et 93 bassins ou étangs de formes différentes ont été identifiés dans la région de Maradi.

La majorité des producteurs sont dans la production commerciale de poissons marchands. Ils achètent des alevins qu’ils font grossir. Mais il existe deux fermes piscicoles qui combinent les deux modes de production (la production des alevins et celle des poissons marchands).


Télécharger le document 

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 13 November 2017 at 08:45

          Les Bienfaits du Mil

L’Institut International de Recherche sur les cultures des zones Tropicales semi-arides (ICRISAT) a élaboré deux fiches qui font partie d’une campagne d’information sur les bienfaits du mil dans le but de mieux positionner cette cultures qui est souvent négligée. Le mil est bon pour les humains et le climat. Il présente de multiples avantages pour la santé. Ses antioxydants offrent des avantages potentiels pour la santé tels que la prévention du cancer et les maladies cardiovasculaires. Dans climat sec et plus chaud, le mil est plus adapté. Tolérant et résistant à la sècheresse. Avec des besoins limités de 350-400 mm de pluie par an.

Avec le réchauffement climatique, 40% de la terre où nous cultivons du maïs en Afrique Sub-Saharienne ne pourra soutenir cette culture en 2030. A cet égard, le mil est une solution alimentaire face à un climat en changement.

Télécharger le poster2 ici

... Read more

Abbdou Seini Mounkaila merci pour le partage Ada

1 week 3 days ago

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 8 November 2017 at 11:56

PROJET DE FORMATION DES TECHNICIENS EN IRRRIGATION AUTOMATIQUES

DADDOH intermédiation (Niger) et la société Agriculture-Sol-Eau (Togo)

OBJECTIF GÉNÉRALE

A la fin du cours l’apprenant doit être capable d’installer un module de contrôle d’arrosage automatique de son champs ou périmètre maraîcher ou de sa mini serre.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

A la fin de la phase théorique l’apprenant doit être capable de :

· Quantifier du volume d'eau d’une nappe

· Choisir la méthode de drainage de la parcelle

· Faire le profil du sol et comprendre les notions du

· Comprendre la notion de l'ETM et l’ETP

· Estimer les besoins en eau d’une plante

· Faire le Dimensionnement énergétiquement (carburant, solaire,

· Fournir les détails techniques de la méthode d'irrigation choisie

A la fin de la phase pratique l’apprenant doit être capable de :

Faire un diagramme de fonctionnement pour un model HCC,

Faire

... Read more

Posted By in Publications
Posted 8 November 2017 at 08:13

       L’or jaune de Djirataoua

        La commune rurale de Djirataoua est située à une dizaine de kilomètres au sud de la ville de Maradi, capitale régionale du même nom. C’est au niveau de Djirataoua chef-lieu de la commune, qu’un périmètre hydro-agricole a été réalisé depuis 1982 sur environ cinq cent hectares (500 ha). Il a eu une extension en 2010 pour environ la même superficie.

         Sur l’ancien périmètre plusieurs cultures à haute valeur économique sont faites : la patate douce (96 millions), le moringa (40 millions), le manioc (55 millions), l’arachide (28 millions) par an ; devant toutes ces cultures existe une qui rapporte cent millions (100 millions) par an, c’est l’anis ou « YAJIN YAO » en Haoussa. C’est exactement l’anis Pimpinella anisum que les auteurs ont accepté dénommer l’Or jaune de Djirataoua.


Télécharger le document ici

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 7 November 2017 at 11:40

Participation AgriProFocus Niger au SIALO 2017:

Le Réseau AgriProFocus/Niger a participé du 05 au 10 Octobre 2017 au Salon International de l’Agriculture et l’Agroalimentaire de Lomé (SIALO). Il est une vitrine pour la valorisation et la promotion des produits agricoles locaux, de mise en relation de tous les acteurs. C’est aussi un espace de promotion, de rencontre et d’échange entre les acteurs du Togo, d’Afrique et d’ailleurs sur des questions Agricoles, de la sécurité alimentaire et entrepreneuriale.

Les objectifs de la participation du réseau :

1.  Partager son expérience sur le rapprochement des banques et organisations paysannes dans le financement des chaines de valeurs agricoles,

2.  Promouvoir le réseau auprès des partenaires et entrepreneurs présents au SIALO

3.  Nouer des relations partenariales et saisir des nouvelles opportunités.

A l’issue de cette participation le réseau AgriProFocus/Niger a acquis les résultats suivants: 

1.

... Read more

Posted By in Publications
Posted 19 September 2017 at 09:19

                                                La protection de la Tomate

La tomate est un légume de fruit de la famille des solanacées, c’est-à-dire de même famille que le poivron, la pomme de terre, l’aubergine ou le piment. Cela signifie que certains ravageurs leurs sont communs.

La culture de la tomate devient de plus en plus importante mais son rendement moyen national en milieu paysan reste encore très faible. Ces faibles rendements sont liés aux techniques culturales utilisées et une forte pression parasitaire. Cette dernière engendre des pertes de production, et les pertes de 100% de la récolte ne sont pas rares sur la tomate.

Au Niger les pertes les plus importantes sont dues :

Aux chenilles de deux papillons ;

Un acarien, l’araignée rouge ;

Aux nématodes à galles, surtout sur les sols sableux ;

A plusieurs maladies&virus et

Des insectes

... Read more

Posted By in Publications
Posted 5 September 2017 at 08:40

                     Albichir

      Le bulletin Albichir du Mois de juillet 2017, comme d’habitude présente l’analyse approfondie des marchéset de la sécurité alimentaire au Niger. Il comprend quatre points saillants et un point spécifique. S’agissant des points saillants :

· Une stabilité des prix des céréales sèches, du fait de l’équilibre entre l’offre et la demande de ces produits sur l’ensemble des marchés suivis ;

· Une hausse significative des prix constants par rapport au mois de juillet 2016, à la moyenne des cinq dernières années et à la moyenne de juillet calculée sur 20 ans (1997-2016) sur les marchés des chefs-lieux des régions ;

· Les différentiels de prix favorables à l’importation à partir de Malanville (Benin) et Namounou (Faso) vers les localités de Gaya et Torodi (Niger) respectivement ;

· Des termes de l’échange en déf

... Read more

Posted By in Publications
Posted 31 August 2017 at 09:05

Note sur la variation du Prix de Moringa sur deux marchés de Niamey

Depuis 2015 le RECA s’est intéressé à suivre l’évolution de prix des produits maraîchers, dont le Moringa à Harobanda et Djémadjé deux marchés important en ces produits. C’est ainsi que le suivi a commencé dès la semaine du 20 au 26 Avril 2015. Cette note présente les variations des prix de Moringa sur 111 semaines, donc jusqu’à la semaine du 29 juillet de l’année 2017.

Le prix relevé est le prix de vente c’est-à-dire le prix d’achat + frais de transport + bénéfice. Le Moringa est vendu dans des sacs de 50 Kg et 25 Kg. Un sac peut peser environ 35 Kg des feuilles fraiches. Le prix du sac de moringa sur le marché de Harobanda est toujours plus bas qu’à Djémadjé. En moyenne sur une année, la différence de prix est de 4.400 F.CFA par sac entre les deux marchés, ce qui est considérable compte tenu de la faible distance les séparant (3 km).

Télécharger le document

Akibodé Djodji Merci cher Mahamane pour ce partage, je reste convaincu que le Moringa  va créer une nouvelle opportunité d’investissement en agribusiness . Mais c'est quoi le MORINGA?Le Moringa que les Sénégalais appellent « Nébédaye » et les Français « Neverdier », de l’anglais « never die » c’est à dire « qui ne meurt jamais », est un alicament tout à fait surprenant. Il est connu depuis la nuit des temps dans les pharmacopées indiennes et africaines pour les bienfaits de ses racines, ses graines, mais aussi son écorce, ses fleurs, ses fruits et ses feuilles. Quelles sont ses vertus ? Comment l’utiliser ? Pour quoi l’employer ?Suivons ce lien:http://www.reponsesbio.com/2016/10/16/moringa-larbre-aux-300-facettes/

2 months 3 weeks ago

ADA MAHAMANE Habou Merci Akibodé! j'ai suivi votre lien, c'est très riche en information. Il va falloir que nos scientifiques prennent eux aussi des initiatives comme dans les pays où les études sur le Moringa sont menées. cela nous permettra d'éradiquer la malnutrition qui sévit dans nos pays tout en créant de la richesse.

2 months 2 weeks ago

Akibodé Djodji Merci mon cher ADA, vous touchez du doigts un sérieux problème qui retarde le développement en AFRIQUE, je veux parler de l'impérative nécessité de lier la recherche au développement et l'innovation.Oui , c'est derniers temps , on a l'impression que les choses bougent, mais au fond ,l'Afrique peut toujours mieux faire."cela nous permettra d'éradiquer la malnutrition qui sévit dans nos pays tout en créant de la richesse." Mon cher, tu as vu juste.

2 months 2 weeks ago

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 18 August 2017 at 11:50

Visite de l’ambassadeur des Pays-Bas au niveau du Réseau AgriProFocus/Niger.

Le Réseau AgriProFocus Niger a eu l’honneur de recevoir la visite de Son Excellence, Mr Jolke Folker OPPEWAL, Ambassadeur des Pays-Bas auprès du Niger, Burkina Faso et Mali, basé à Bamako au Mali, ce jeudi 17 Août 2017. Cette visite rentre dans le cadre du renforcement de la collaboration entre le Niger et les Pays-Bas de manière générale, et des opportunités concrètes de collaboration avec le réseau AgriProFocus Niger.

L’Ambassadeur a informé le réseau AgriProFocus de l’ouverture du consulat honoraire des Pays-Bas au Niger, une présence physique qui contribuera certainement à renforcer davantage la collaboration avec le réseau.

Cette rencontre a permis aux deux parties de discuter des échanges économiques entre les deux pays, de l’entreprenariat et l’employabilité des jeunes, et bien d’autres questions d’intérêt commun pour le Niger et le Pays-Bas. Elle a également per

... Read more

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 14 August 2017 at 10:08

              Le réseau AgriProFocus a organisé un atelier bilan des activités de la FINAGRI 2017, le 28 juillet 2017 dans ses locaux. L’objectif de l’atelier est de faire le bilan de la FIAGRI2017 et de poser les jalons de la FINAGRI2018.

             L’atelier a vu la particiapation de tous les acteurs (Etat, projets&programmes, banques organisations paysannes, ONGs) qui ont soutenu la FINAGRI 2017. Pendant, une demi-journée les participants ont passé en revue la FINAGRI 2017. Ils étaient, tous unanimes que la tenue de cette foire sur le financement de l’agriculture était un succès éclatant pour le Niger ; qui a mis ensemble les banques, la partie gouvernementale et les organisations paysannes afin de discuter du financement agricole.

           Après la phase bilan les participants ont défini une feuille de route pour la FINAGRI 2018 et ont exhorté le réseau AgriPr

... Read more

Posted By in Entreprenariat des jeunes
Posted 8 August 2017 at 11:10

Business-Hour

Le réseau AgriProFocus Niger en collaboration avec Accentrepreneur a organisé le mercredi 02 Août 2017 un Business-Hour dans ses locaux. L’objectif de cette activité est de mettre en relation les jeunes entrepreneurs agricoles avec les investisseurs afin de booster leurs entreprises ou activités.

Au cours de ce Business-Hour des relations d’affaires importantes ont été tissées entre investisseurs-entrepreneurs, entrepreneurs-entrepreneur d’une part et d’autre part entre entrepreneurs et accompagnateurs. Les résultats obtenus à cette rencontre ont dépassé largement les attentes d’AgriProFocus, d’Accentrepreneur, des investisseurs, des accompagnateurs et des entrepreneurs invités pour la circonstance.

L’activité a enregistré la participation de vingt-huit (28) personnes, toute catégorie confondue (investisseurs, entrepreneurs et accompagnateurs) dont six (06) femmes.

A l’issue de ce Business-Hour les jeunes entrepreneurs ont reformulé des recommandation

... Read more

ISSA Habibou Merci Habou, je témoigne de la vivacité de cette rencontre. l'évènement a profité à tous les participants. Ils ont aimé la rencontré et ont encouragé l'initiative. C'était un rendez-vous du "donner et du recevoir". Encore une fois de plus AgriProFocus Niger démontre son engagement a toujours soutenir la jeunesse. Vivement d'autres rencontres similaires !

3 months 2 weeks ago

Zeinabou Hamani Merci Ada pour ce partage, ce fut une heure de rencontre d'échange et de partage, elle a permi aux jeunes entrepreneurs d'entrer en contact direct avec les investisseurs. Elle leur permettra sans nul doute de booster leurs entreprises ou activités. Elle leur a permi aussi de se connaitre  et de nouer des relations.

3 months 2 weeks ago

Akibodé Djodji Linking - Learning - Leadersip, très bonne initiative de mise en relation et courtage d'affaire..

3 months 2 weeks ago

Posted By in Publications
Posted 24 July 2017 at 12:07

Synthèse et conclusions du premier rapport de l’Observatoire régional des exploitations familiales du ROPPA.

Le Réseau des Organisations Paysannes et Producteurs de l'Afrique de l'Ouest (ROPPA), présente le rapport de l'Appui-conseil, seul service qualitatif de proximité qui serve mieux l'Agriculture familiale et l'exploitation familiale. En effet, l'appui-conseil permet aux exploitations familiales d'améliorer leurs pratiques en matière d'Agriculture. c'est, la principale raison qui a poussé le ROPPA, à ce présent de rapport à fin de voir l'appui-conseil au niveau de différents pays. selon le rapport dans cinq (5) pays, des dispositifs de conseil aux exploitations familiales à gouvernance paysannes sont opérationnels: BF, Mali, Sénégal, Guinée et Benin. Cependant, ils sont partiellement opérationnels dans quatre (4) pays à savoir Niger, Côte d'Ivoire, Ghana et Libéria. En fin, il n'existe aucun dispositif paysan de conseil dans quatre

... Read more

Posted By in Publications
Posted 18 July 2017 at 08:49

Depuis, une certaine période la pastèque est incluse dans le régime alimentaire des nigériens surtout pendant le RAMADAN; du fait de sa richesse en eau et une saveur sucrée. Sa production et sa commercialisation connaissent une avancée ce dernier temps. Elle est produite, dans presque toutes les régions du Niger (Dosso, Agadez, Tillabery, Tahoua et Maradi). Au niveau de Maradi, c'est le département de Guidan-Roumdji qui constitue le pôle de production de la pastèque ou (KANKANA, en Haussa). Elle est cultivée en pluvial comme en décrue sur des superficies pouvant atteindre 100 ha à l'échelle départementale avec un rendement de 7,5 à 20 tonnes/hectare. Les sols propice pour la culture de la pastèque sont sableux-limoneux en hivernal et argileux en décrue dans la vallée du Goulbi Maradi.

Télécharger le document

Akibodé Djodji Merci pour ce partage qui nous révèle le potentiel du Niger en production de pastèque et surtout l'opportunité réelle pour tout entrepreneur agricole. Ce qui suit est extrait du document que vous avez partagé, et c'est cette partie qui m'a l plus séduit.


Le prix de vente au niveau local se présente comme suit :
 
 1 korya est vendue de 25.000 à 30.000 F.CFA à la première récolte, début août,
  de 15.000 à 20.000 F.CFA à la deuxième récolte,
  de 10.000 à 12.000 F.CFA à la troisième récolte.
 Quand on l’amène à Niamey par exemple, le prix d’une korya varie de 40.000 à 50.000 F.CFA.  
 Estimation des revenus de la pastèque  par les producteurs.
 
Exemple : pour 100 hectares de superficies semées
 1 ha produira 15 à 40 koryas
  1 korya se vend de 25 000 à 30 000 FCFA
  Revenu égal à  100 ha x 15 korya  x 25.000 FCFA = 37.500 000 F.CFA 
 Revenu maximum égal à 100 ha x 40 koryas x 30.000 F.CFA = 120.000.000 F.CF

4 months 6 days ago

ADA MAHAMANE Habou Merci Akibodé! le Niger regorge des potentialités importantes en matière de l'entreprenariat Agricole. Rien que la vallée du Goubli Maradi, le plus grand bassin de la production du Pastèque peut permettre la mise en place d'industrie de production de jus de pastèque, ce qui est d'ailleurs en cours de réalisation dans la capitale économique.

3 months 2 weeks ago

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 14 June 2017 at 09:38

Au Niger, l’agriculture pluviale est basée sur le sol sableux. Ce dernier a une faible teneur en éléments nutritifs (Phosphore, Azote). Malgré, ces contraintes, plus de 80% des nigériens ont l’agriculture comme principale activité. En effet, le faible niveau de la fertilité du sol couplé au manque des moyens financiers ne permettant aux producteurs de se procurer de l’engrais minéral, engendrent des rendements faibles. Ainsi, pour solutionner le problème de la fertilité, l’association des cultures céréales-légumineuses constitue une alternative. C’est dans cette optique que le système en bande alterné (4 rangs de mil et 4 rangs de niébé) a été mis en place par les chercheurs.

DIARRA SORY IBRAHIM La jeunesse malienne est actuellement pressée d'avoir de l'argent, j'ai comme l'impression que le suivi des différentes étapes de démarrage d'entreprise semble longues pour les jeunes. Je pense qu'il leurs faut un meilleur accompagnement à croire et y accepter d'aller et qu'il rattraperont le temps perdu après avec des exemples concrets sur les histoires de nos entrepreneurs. Il faut leurs trouver aussi des coachs, des mentors et des conseillers.

5 months 1 week ago

apr
07

Semaine Scientifique Culturelle et Sportive de l'étudiant

Event posted by in AgriProFocus Niger
  07 April 2016 to 10 April 2016 - All Day Event
  Faculté d'Agronomie de l'université Abdou Moumouni de Niamey

La délégation générale des étudiants de la Faculté d'Agronomie/UAM a l'honneur d'informer tous les membres d’AgriProFocus, qu'elle organise la semaine scientifique, culturelle et sportive du 07 au 10 Avril 2016 sous le thème « productivité Agricole et changement climatique au Niger ».