Niger

Posted By in Emplois et Appels a Propositions
Posted yesterday at 12:37

Appel à propositions de projets de Recherche adaptative / Edition 2017.

Conseil National de la Recherche agronomique du Niger (CNRA).

CULTURES : sésame, oignon, niébé, pomme de terre, moringa

CLÔTURE DE L’APPEL A PROPOSITION : Les propositions de projets doivent être adressées ou déposées au Secrétariat Permanent du CNRA au plus tard le 20 décembre 2017 à 16 heures

Le PPAAO/Niger financé par le Gouvernement du Niger, la Banque Mondiale et les populations bénéficiaires est un projet structuré en quatre principales composantes. La Composante III est destinée au financement à la demande de la génération, la diffusion et l’adoption des technologies à partir des Fonds Compétitifs (FC). C’est dans ce cadre que le Secrétariat Permanent du Conseil National de la Recherche Agronomique SP- CNRA a été désigné comme agence d’exécution pour assurer la gestion des Fonds Compétitifs du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-Niger).

CONDITIONS D

... Read more

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted yesterday at 12:31

Fiche technique : Chenille mineuse de la tomate : Tuta absoluta .

Cette fiche technique est la transcription / adaptation d’une émission radio qui a été diffusée en langue Haoussa et en langue Zarma via les radios locales dans plusieurs régions.

Les producteurs du Niger connaissent depuis longtemps les attaques d’une chenille qui fait des trous dans les tomates. Mais depuis bientôt 3 ans, les tomates du Niger sont attaquées par une nouvelle chenille, plus petite, jusque-là inconnue des producteurs. Cette chenille est plus petite mais elle provoque d’énormes pertes de production sur cette culture, à tel point que des producteurs ont cessé de la cultiver. Elle a pour nom Tuta (cela se prononce touta).

1. C’est quoi Tuta (ou à quoi ressemble cette chenille) ?

2. D’où vient donc Tuta ?

3. Comment Tuta est entrée au Niger ?

4. Quelle est sa répartition géographique nationale ?

5. Quels sont les dégâts commis par Tuta ?

6. La chenille de Tuta ne s’attaque-t-e

... Read more

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted yesterday at 12:28

Les services météo s’allient aux agro-pasteurs pour le partage des prévisions saisonnières et conseils agricoles au Niger.

Une petite historique des expériences de partage des informations climatiques avec les agriculteurs et les éleveurs au Niger :

L’approche utilisée par le Projet BRACED PRESENCES, dénommée « planification participative des scénarii » (PSP en anglais, participatory scenario planning) permet aux producteurs ruraux d’exploiter eux-mêmes l’information climatique et de l’intégrer dans le processus de prise de décision afin d’optimiser la productivité de leurs activités agricoles et/ou pastorales.

Le concept de planification participative des scénarii, tel utilisé dans le projet, est un processus de partage des prévisions climatiques saisonnières et de toute information sur les conditions climatiques probables de la saison à venir. Ce partage s’effectue lors de rencontres entre les services météorologiques et les communautés – pour y int

... Read more

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 29 November 2017 at 03:51

Différences centre collecte et mini-laiterie

Lait local / actualités du projet Nariindu.

1. Différences entre centre de collecte et mini-laiterie.

La filière lait local au Niger est en changement : de plus en plus d’éleveurs commercialisent régulièrement des quantités importantes de lait cru, les industriels semblent s’intéresser davantage au lait cru même si leur matière première reste majoritairement de la poudre importée, Solani lance actuellement un gamme de produits 100% lait local, les centres de collecte autour de Niamey sont particulièrement dynamiques (croissance de 600% en 6 ans pour Hamdallaye), plusieurs projets de grande ampleur envisagent d’investir dans des centres de collecte ou des mini-laiteries dans tout le pays au cours des prochaines années, etc. Aujourd’hui le goulot d’étranglement de la filière n’est plus la capacité des éleveurs à fournir du lait, mais la capacité des industriels à acheter, transformer et écouler le lait local.

Dans ce contex

... Read more

Posted By in Publications
Posted 8 November 2017 at 08:13

       L’or jaune de Djirataoua

        La commune rurale de Djirataoua est située à une dizaine de kilomètres au sud de la ville de Maradi, capitale régionale du même nom. C’est au niveau de Djirataoua chef-lieu de la commune, qu’un périmètre hydro-agricole a été réalisé depuis 1982 sur environ cinq cent hectares (500 ha). Il a eu une extension en 2010 pour environ la même superficie.

         Sur l’ancien périmètre plusieurs cultures à haute valeur économique sont faites : la patate douce (96 millions), le moringa (40 millions), le manioc (55 millions), l’arachide (28 millions) par an ; devant toutes ces cultures existe une qui rapporte cent millions (100 millions) par an, c’est l’anis ou « YAJIN YAO » en Haoussa. C’est exactement l’anis Pimpinella anisum que les auteurs ont accepté dénommer l’Or jaune de Djirataoua.


Télécharger le document ici

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 7 November 2017 at 09:18

Session d'Apprentissage Technique en Aviculture (SAT)

Dans le cadre du transfert de technologie, la ferme SahelBio organise une session d’apprentissage technique (SAT) en aviculture pour la conduite de poulets de chair, de pintade et de pondeuse. Démarrage le 04 décembre 2017

Cette session est destinée à :

• Des étudiants ayant besoin d'acquérir des compétences techniques en aviculture

• Des porteurs de projets de ferme avicoles qui n'ont aucune compétence en la matière,

• Des jeunes qui désirent travailler dans les fermes ;

• Des fermes qui veulent renforcer les capacités de leur personnel.

Déroulement de la SAT :

• Initiation au travail de la ferme avicole ;

• Élaboration et mise en œuvre d'un programme de prophylaxie ;

• Démarrage des poussins d'un jour ;

• Croissance ;

• Finition ;

• Croissance des poulettes ;

• Production d'œuf ;

• Maitrise de l'ambiance climatique ;

• Conduite technique ;

Inscription :

Pour participer à cette session il faut s'inscrire ICI 

NB :&nb

... Read more

Abbdou Seini Mounkaila merci pour le partage de l'info Zeinabou

1 month 6 days ago

SOULEYMANE Seidou Amadou Une fois de plus merci Zeinabou. Toujours prête à épaulé le secteur agricole. 

1 month 3 days ago

Posted By in Entreprenariat des jeunes
Posted 31 October 2017 at 10:07

Business-Hour: Deuxième tour

Le réseau AgriProFocus Niger en collaboration avec Accentrepreneur a organisé le Jeudi 26 octobre 2017 un deuxième Business-Hour dans ses locaux. L’objectif de cette activité est de mettre en relation les jeunes entrepreneurs agricoles avec les investisseurs afin de booster leurs entreprises ou activités.

Trente personnes (des entrepreneurs, des investisseurs, des incubateurs, des accompagnateurs) ont pris part à ce business hour, ils ont on eu l’occasion de rentrer en contact avec d’autres personnes, d’échanger avec elles et de nouer des relations d’affaires et de partenariat.

Ce business hour a permis aux participants de découvrir des jeunes entrepreneurs innovateurs qui sont dans l’agribusiness. Elle a aussi permis aux entrepreneurs de rentrer en contact avec leurs pairs entrepreneurs.

A l’issue de ce business hour, les participants ont salué l’initiative et ont recommandé l’organisation régulière de cette activité pour permettre aux en

... Read more

ADA MAHAMANE Habou Un business hourr organisé dans les locaux de AgriProFocus. Niger. Une activité qui se veut un caractère de mise en relations directe des entrepreneurs, porteurs de projet avec les institutions de financement et les bailleurs de fonds. La pertinent et la qualité de l'activité réside dans la promotion de l'entrepreneuriat agricol et en un mot de l'agribusiness au Niger. En avant l'agribusiness avec le soutien de AgriProFocus Niger. 

1 month 1 week ago

ELYSEE NSHOKEYINKA thank you for good  information shared

1 month 1 week ago

Ibrahim Issoufou Djigo Merci pour ces informations combien de fois importantes et nous permettant de mettre à jour nos connaissances dans le domaine d'agri-business.

1 month 1 week ago

SAIDOU ABDOU Tiens, c'est une excellente initiative. Je pense que l'autre travail qui reste, revient aussi à faire le link entre les Agripreneurs (qui disposent d'un certain niveau d'instruction et de compétences techniques) avec les OP formées qui elles, n'ont pas ce genre d'atouts et de ce fait rencontrent des serieuses difficultés dans la promotion des produits qu'elles transforment. Je pense qu'un pond doit exister entre ces deux catégories d'acteurs.

1 month 6 days ago

ADA MAHAMANE Habou Merci Saidou! le linking est un des objectifs poursuivi par AgriProFoucus/Niger. Nous vous remercions d'avoir suggérer une telle activité, l'équipe prendra en compte vos observations.  car la force du Réseau c'est les membres, et les membres c’est le réseau. ensemble pour un entrepreneuriat agricole émergent au Niger et ailleurs.

1 month 6 days ago

Posted By in Entreprenariat des jeunes
Posted 30 October 2017 at 01:21

Vivez les moments forts de la Séance d'apprentissage 

AgriProFocus Niger en collaboration avec Accentrepreneur, a organisé une séance d’apprentissage alliant la théorie à la pratique pour des jeunes, le Jeudi 28 Septembre 2017. 


Annette van Andel C'est ca effectivement: aller vers eux qui sont entrain de realiser leur agribusiness et qui veulent partager leurs experience avec les jeunes; combiner la theorie avec la realite sur le terrain. 

1 month 1 week ago

ADA MAHAMANE Habou c'était au niveau d'un site de la coopérative BANI-BANI de Gamkalé rattachée à la FCMN-Niya et un Site de la pisciculture sur la route de Torodi. cette séance avait rassemblé les étudiants de plusieurs institutions de formation en développement rural dont la Faculté d'Agronomie de l'Université Abdou Moumouni de Niamey. Relié la théorie à la pratique pour susciter l'esprit entrepreneurial auprès des jeunes étudiants est l'un des objectifs que s'est fixé AgriProFocus/Niger. Mes félicitations au réseau pour avoir initié cette activité qui fait de la pratique à ces étudiants. Ces derniers dans leur témoignage ont prouvé qu'ils sont prêts à entreprendre dans le secteur Agricole.

1 month 1 week ago

SOULEYMANE Seidou Amadou Et bien oui. merci Agriprofocus en général et Zeinabou en particulier pour ce moment partagé, qui nous a permis au delà de la théorie d'améliorer nos connaissances pratiques.

1 month 3 days ago

shared a post in Valorisation des produits locaux
Posted 19 October 2017 at 03:31

Posted by Zeinabou Hamani in AgriProFocus Niger 19 October 2017 at 03:31

Note d’orientation de l’étude de faisabilité de l’offensive régionale pour la promotion du lait local en Afrique de l’Ouest.

Une note d’orientation de l’étude de faisabilité de l’Offensive régionale pour la promotion du lait local en Afrique de l’Ouest a été produite par la CEDEAO en avril 2017. Cette note va être présentée, examinée et validée par la Task Force à Saly Portudal, Sénégal, le 19 octobre 2017. Cette note présente le contexte général de l’offensive régionale pour la promotion des chaines de valeur du lait local en Afrique de l’Ouest, les enjeux du secteur laitier ouest africain, les défis et opportunités des chaines de valeur du lait local, ainsi que les orientations de l’offensive régionale pour la promotion du lait local : les axes prioritaires d’intervention, les résultats attendus, les parties prenantes, le cadre institutionnel et les principales étapes du processus de formulation de l’Offensive.

L’initiative « offensive régionale po

... Read more

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 19 October 2017 at 03:10

La mosaïque africaine du manioc, une maladie ignorée des producteurs au Niger.

En 2012, la production au Niger a été chiffrée à plus de 100 000 tonnes obtenues sur environ 7 000 hectares. C’est une production en augmentation régulière. De plus le manioc est souvent cité comme plante résistante au changement climatique.

La plus grande contrainte biotique (relative à des êtres vivants) à la production de manioc au Niger est sans contexte la Mosaïque Africaine du Manioc (ou African cassava mosaic disease, ACMD), maladie due à un virus qui sévit dans toutes les régions productrices de notre pays.

Plus les pieds sont infectés jeunes, et surtout lorsque les boutures le sont, plus le pourcentage de feuilles virosées est important et plus les pertes de production sont élevées.

Il est rare de ne pas voir de plants attaqués dans une parcelle de manioc, quelque soit la région. Il est très important que les boutures soient choisies UNIQUEMENT sur des plants ne présentant pas de sym

... Read more

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 5 October 2017 at 04:36

Agriculture de conservation ou Conservation Farming / Guide de formation.

L’agriculture de conservation repose sur 3 principes à l’échelle de la parcelle : le travail minimal du sol, les associations et les rotations culturales et la couverture permanente du sol.

C’est un moyen efficace de concilier production agricole, amélioration des conditions de vie et protection de l’environnement, dans un contexte de changement climatique. Elle englobe des méthodes très simples de culture qui comportent une perturbation réduite du sol pendant la préparation des terres, le non-brûlage des résidus de culture après la récolte, une rotation des cultures et le recours à des sources organiques comme le compost et le fumier animal. Cela permet d’améliorer la structure du sol et sa capacité de rétention en eau, et d’obtenir les nutriments des cultures en remplacement (partiel au moins) des engrais chimiques.

Ce manuel est un guide de formation des producteurs souhaitant mettre en

... Read more

Posted By in Publications
Posted 19 September 2017 at 09:19

                                                La protection de la Tomate

La tomate est un légume de fruit de la famille des solanacées, c’est-à-dire de même famille que le poivron, la pomme de terre, l’aubergine ou le piment. Cela signifie que certains ravageurs leurs sont communs.

La culture de la tomate devient de plus en plus importante mais son rendement moyen national en milieu paysan reste encore très faible. Ces faibles rendements sont liés aux techniques culturales utilisées et une forte pression parasitaire. Cette dernière engendre des pertes de production, et les pertes de 100% de la récolte ne sont pas rares sur la tomate.

Au Niger les pertes les plus importantes sont dues :

Aux chenilles de deux papillons ;

Un acarien, l’araignée rouge ;

Aux nématodes à galles, surtout sur les sols sableux ;

A plusieurs maladies&virus et

Des insectes

... Read more

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 14 September 2017 at 07:54

Guide de sécurisation foncière sur les aménagements hydro-agricoles au Niger

D’après le recensement de la direction de la mise en valeur et de l’analyse économique de l’office national des Aménagements hydroagricoles (ONAHA), le Niger compte aujourd’hui 85 aménagements hydro-agricoles (AHA), qui s’étendent sur environ 16 000 hectares et font travailler plus de 40 000 exploitants. D’ici à 2030, près de 45 000 hectares supplémentaires devraient être aménagés.

Avec la pression démographique et la raréfaction des ressources naturelles disponibles pour l’activité agricole, l’informalité de la gestion du foncier des AHA et du statut des personnes qui les exploitent est devenue problématique. Depuis 2014, les services de l’ONAHA se sont lancés, avec l’appui de la Global Water Initiative (GWI), dans un processus visant à expérimenter, formaliser, puis généraliser une démarche de sécurisation foncière des AHA existants et futurs au Niger.

Ce guide reprend

... Read more

ADA MAHAMANE Habou Merci de cette information! L'Office National des Aménagement Hydro-Agricole du Niger (ONAHA) a fait un travail de réflexion scientifique en mettant à la disposition des exploitants des AHA, de l'Etat et des Autorités coutumières du Niger un "Guide de sécurisation foncière". Car la question foncière est un sujet d'actualité; mais aussi source de plusieurs conflits entre les exploitants du foncier ( agriculteur-agriculteur, agriculteur-éleveur, éleveur-éleveur, éleveur-pêcheur, ...). Cela prouve que l'ONAHA cherche à maintenir la stabilité et la quiétude sociale dans sa sphère de compétence pour faire du Niger ce meilleur havre du paix dans le monde.

3 months 10 hours ago

Posted By in Publications
Posted 5 September 2017 at 08:40

                     Albichir

      Le bulletin Albichir du Mois de juillet 2017, comme d’habitude présente l’analyse approfondie des marchéset de la sécurité alimentaire au Niger. Il comprend quatre points saillants et un point spécifique. S’agissant des points saillants :

· Une stabilité des prix des céréales sèches, du fait de l’équilibre entre l’offre et la demande de ces produits sur l’ensemble des marchés suivis ;

· Une hausse significative des prix constants par rapport au mois de juillet 2016, à la moyenne des cinq dernières années et à la moyenne de juillet calculée sur 20 ans (1997-2016) sur les marchés des chefs-lieux des régions ;

· Les différentiels de prix favorables à l’importation à partir de Malanville (Benin) et Namounou (Faso) vers les localités de Gaya et Torodi (Niger) respectivement ;

· Des termes de l’échange en déf

... Read more

Posted By in Publications
Posted 31 August 2017 at 09:05

Note sur la variation du Prix de Moringa sur deux marchés de Niamey

Depuis 2015 le RECA s’est intéressé à suivre l’évolution de prix des produits maraîchers, dont le Moringa à Harobanda et Djémadjé deux marchés important en ces produits. C’est ainsi que le suivi a commencé dès la semaine du 20 au 26 Avril 2015. Cette note présente les variations des prix de Moringa sur 111 semaines, donc jusqu’à la semaine du 29 juillet de l’année 2017.

Le prix relevé est le prix de vente c’est-à-dire le prix d’achat + frais de transport + bénéfice. Le Moringa est vendu dans des sacs de 50 Kg et 25 Kg. Un sac peut peser environ 35 Kg des feuilles fraiches. Le prix du sac de moringa sur le marché de Harobanda est toujours plus bas qu’à Djémadjé. En moyenne sur une année, la différence de prix est de 4.400 F.CFA par sac entre les deux marchés, ce qui est considérable compte tenu de la faible distance les séparant (3 km).

Télécharger le document

Akibodé Djodji Merci cher Mahamane pour ce partage, je reste convaincu que le Moringa  va créer une nouvelle opportunité d’investissement en agribusiness . Mais c'est quoi le MORINGA?Le Moringa que les Sénégalais appellent « Nébédaye » et les Français « Neverdier », de l’anglais « never die » c’est à dire « qui ne meurt jamais », est un alicament tout à fait surprenant. Il est connu depuis la nuit des temps dans les pharmacopées indiennes et africaines pour les bienfaits de ses racines, ses graines, mais aussi son écorce, ses fleurs, ses fruits et ses feuilles. Quelles sont ses vertus ? Comment l’utiliser ? Pour quoi l’employer ?Suivons ce lien:http://www.reponsesbio.com/2016/10/16/moringa-larbre-aux-300-facettes/

3 months 1 week ago

ADA MAHAMANE Habou Merci Akibodé! j'ai suivi votre lien, c'est très riche en information. Il va falloir que nos scientifiques prennent eux aussi des initiatives comme dans les pays où les études sur le Moringa sont menées. cela nous permettra d'éradiquer la malnutrition qui sévit dans nos pays tout en créant de la richesse.

3 months 1 week ago

Akibodé Djodji Merci mon cher ADA, vous touchez du doigts un sérieux problème qui retarde le développement en AFRIQUE, je veux parler de l'impérative nécessité de lier la recherche au développement et l'innovation.Oui , c'est derniers temps , on a l'impression que les choses bougent, mais au fond ,l'Afrique peut toujours mieux faire."cela nous permettra d'éradiquer la malnutrition qui sévit dans nos pays tout en créant de la richesse." Mon cher, tu as vu juste.

3 months 1 week ago

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 23 August 2017 at 12:33

ATELIER DE PARTAGES SUR LES INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES DE L’AMBASSADE ROYALE DES PAYS-BAS.

Le réseau AgriProFocus Niger en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN) a organisé un atelier de partage sur les instruments économiques de l’ambassade Royale des Pays-Bas, le jeudi 17 Août 2017 dans les locaux de la CCIN. La présence de son Excellence Monsieur Jolke Folker OPPEWAL, ambassadeur des Pays-Bas pour le Niger, Mali et Burkina-Faso basé à Bamako a démontré le fort intérêt que portent les Pays-Bas pour le Niger, mais aussi la collaboration entre le réseau AgriProFocus Niger et l’Ambassade Royale des Pays-Bas. Cet atelier a vu la participation des jeunes entrepreneurs nigériens, des responsables des petites et moyennes entreprises (PME) et des opérateurs économiques.

Dans son mot d’ouverture le Secrétaire Général Adjoint de la CCIN a souhaité la chaleureuse bienvenue à tous les participants et un remerciement spécial à son Excellen

... Read more

ADA MAHAMANE Habou Merci de ce partage Zeinab! c’était un atelier riche en information qui a permis au public cible de se mettre à jours sur les instruments économiques de l'ambassade Royal des Pays-Bas. Mais aussi, il a permis aux participants d'affirmer et de confirmer la dynamique du réseau AgriProFocus Niger, celle 3L. 

3 months 3 weeks ago

Akibodé Djodji Bon boulot Mesdames. Toutes nos félicitations à l'équipe du Niger, et aux participants.L’un des instruments que je trouve très souple et efficace est le PUM.Le PUM, est actif sur tous les continents depuis 37 ans. A travers le PUM, environ 2000 projets sont réalisés par an dans près de 70 pays, avec l’accompagnement de plus de 3200 experts néerlandais qui offrent gratuitement leurs savoir-faire à toute entreprise.

3 months 2 weeks ago

Akibodé Djodji https://www.pum.nl/about-us/organisation

3 months 2 weeks ago

Zeinabou Hamani Merci Akibodé.

3 months 3 days ago

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 11 August 2017 at 08:36

                                      L'entreprenariat un état d'esprit:

A l'occasion de la journée internationale de la jeunesse qui sera célébrée le Samedi 12 Aout 2017, le réseau AgriProFocus Niger vous présente le portait d'une jeune entrepreneur Mariama Abdoulaye Directrice générale Groupe Visionnaire Leader pour une Afrique Nouvelle (GVLAN).


Cheick B Sissoko Belle initiative vive entrepreneuriat des jeunes

4 months 3 days ago

victor FUILA Une initiative louable de la part d'une femme qui a perséveré, la santé va de paire avec l'hygiène pour garantir les qualités de nos aliments traditionnels, les rendre plus modernes et facilement accessibles à la population consommatrice, une belle contribution sociale et économique pour la nation, mais il en faut plusieurs pour développer cette initiative, comme elle invite les jeunes de lui emboiter le pas.

3 months 3 weeks ago

Mariama Abdoulaye Un grand merci à Agriprofocus pour ce article, merci pour la promotion de entrepreneuriat vert, merci pour la promotion de entrepreneuriat des jeunes. Ensemble nous pouvons déplacer des montagnes!

3 months 2 weeks ago

Posted By in Publications
Posted 24 July 2017 at 12:05

Journal FINAGRI Niger 2017 disponible!!!

Chers membres, le réseau AgriProFocus Niger à le plaisir de partager avec vous le journal de la Deuxième édition de la foire sur le financement de l'agriculture au Niger, tenue du 16 au 17 mai 2017 à Niamey sous le Thème: Financement de l'agriculture "focus sur les jeunes entrepreneurs".

Télécharger le Journal:

Posted By in Publications
Posted 18 July 2017 at 08:49

Depuis, une certaine période la pastèque est incluse dans le régime alimentaire des nigériens surtout pendant le RAMADAN; du fait de sa richesse en eau et une saveur sucrée. Sa production et sa commercialisation connaissent une avancée ce dernier temps. Elle est produite, dans presque toutes les régions du Niger (Dosso, Agadez, Tillabery, Tahoua et Maradi). Au niveau de Maradi, c'est le département de Guidan-Roumdji qui constitue le pôle de production de la pastèque ou (KANKANA, en Haussa). Elle est cultivée en pluvial comme en décrue sur des superficies pouvant atteindre 100 ha à l'échelle départementale avec un rendement de 7,5 à 20 tonnes/hectare. Les sols propice pour la culture de la pastèque sont sableux-limoneux en hivernal et argileux en décrue dans la vallée du Goulbi Maradi.

Télécharger le document

Akibodé Djodji Merci pour ce partage qui nous révèle le potentiel du Niger en production de pastèque et surtout l'opportunité réelle pour tout entrepreneur agricole. Ce qui suit est extrait du document que vous avez partagé, et c'est cette partie qui m'a l plus séduit.


Le prix de vente au niveau local se présente comme suit :
 
 1 korya est vendue de 25.000 à 30.000 F.CFA à la première récolte, début août,
  de 15.000 à 20.000 F.CFA à la deuxième récolte,
  de 10.000 à 12.000 F.CFA à la troisième récolte.
 Quand on l’amène à Niamey par exemple, le prix d’une korya varie de 40.000 à 50.000 F.CFA.  
 Estimation des revenus de la pastèque  par les producteurs.
 
Exemple : pour 100 hectares de superficies semées
 1 ha produira 15 à 40 koryas
  1 korya se vend de 25 000 à 30 000 FCFA
  Revenu égal à  100 ha x 15 korya  x 25.000 FCFA = 37.500 000 F.CFA 
 Revenu maximum égal à 100 ha x 40 koryas x 30.000 F.CFA = 120.000.000 F.CF

4 months 3 weeks ago

ADA MAHAMANE Habou Merci Akibodé! le Niger regorge des potentialités importantes en matière de l'entreprenariat Agricole. Rien que la vallée du Goubli Maradi, le plus grand bassin de la production du Pastèque peut permettre la mise en place d'industrie de production de jus de pastèque, ce qui est d'ailleurs en cours de réalisation dans la capitale économique.

4 months 1 week ago

Posted By in AgriProFocus Niger
Posted 12 July 2017 at 08:25

Fiches techniques sur la culture du piment et de la canne à sucre

Au Niger, la canne à sucre est est surtout utilisée en consommation directe, comme canne de bouche et est cultivée comme plante annuelle avec une récolte 8 à 10 mois après la plantation. Quant au piment, c’est une culture pratiquée sur presque tous les sites maraîchers du département de Gaya. La Chambre Régionale d’Agriculture de Dosso au Niger propose des fiches techniques sur la culture de la canne à sucre et du piment dans la région de Dosso au Niger. Ces fiches précisent les éléments techniques : (choix de la parcelle, préparation, plantation,...), les éléments économiques et l’analyse des risques

Fiche technique piment

Fiche technique canne à sucre